Thomas Hughes

Thomas Hughes

24/05/1924 – 08/11/2020

Thomas Rhys Hughes est né à Ebbw Vale, en Galles du sud le 24 mai 1924. Thomas a fait ses études au Dulwich College et il a ensuite servi au sein du Home Guard afin de protéger son pays contre un éventuel débarquement ennemi avant d’être appelé et affecté au sein de la Royal Artillery. Il fut volontaire pour le nouvellement crée « Parachute Regiment ». À la fin de cinq semaines d’entrainement, Thomas se fracture le pied. À cause de cela, il n’a pas pu accompagner le 9ème bataillon en Normandie durant le Jour J, mais il se peut que cela lui ait sauvé la vie, à la vue des pertes qu’a subies l’unité durant l’attaque de la Batterie de Merville. Le 24 mars 1945, il prend part à l’opération Varsity. Son saut fut retardé, car la lumière verte de l’avion ne fonctionnait pas. Après avoir atterri dans un champ, Thomas fut approché par un groupe de soldats allemands qui voulaient se rendre à lui. Il leur a fait un signe de la main et lorsqu’il a rejoint le reste de ses camarades, il s’est rendu compte qu’il y avait un groupe de 30 prisonniers.

Après avoir sécurisé leurs objectifs sur le Rhin, la 6ème Airborne a reçu pour ordre de pousser jusqu’à Wismar dans le nord de l’Allemagne sur la côte Baltique en prévision d’une avancée russe au Danemark. La division a parcouru 450km en 37 jours combattant l’ennemi à de nombreuses reprises sur son chemin. Thomas fut impliqué dans de nombreux combats féroces, notamment à Greven et Wissigen. Le 2 mai, la division atteint Wismar et c’est à ce même moment qu’ils font la jonction avec des éléments avancés de l’armée rouge.

Après la guerre, Thomas est parti avec le 9ème bataillon en Palestine. En 1946, il est démobilisé et rejoint le South London Press en qualité de journaliste. Après avoir travaillé comme secrétaire de rédaction chez Reuters, il rejoint l’équipe étrangère du Daily Mail. Pendant 20 ans, il a travaillé pour le Daily Telegraph, diversement sur le personnel étranger, en tant que correspondant du Commonwealth, rédacteur étranger de nuit et rédacteur étranger adjoint. Cette période a été interrompue, entre 1976 et 1980, par un congé sabbatique non rémunéré aux îles Salomon, dans le Pacifique occidental, en tant que responsable principal de l’information. Thomas fut également un contributeur indépendant de la BBC ainsi que des journaux et magazines nationaux. Il prend sa retraite en 1989, mais jusqu’en 2015, il produit le magazine The Outrigger de la Pacific Island Society. Il fut un membre actif du club de réunion du 9ème bataillon. Ce groupe de vétérans ainsi que leurs familles faisaient le voyage tous les ans en Normandie, jusqu’à la Batterie de Merville.

Jusqu’en août 2020, il édita le bulletin d’information « The Red Beret ».