Geoffrey Pattinson

geoffrey pattinson

15/04/1924 – 16/05/2018

Geoffrey faisait partie des hommes qui allaient atterrir sur la batterie en planeur. Les planeurs devaient se poser dans le périmètre de la batterie et engager la garnison, créant de la confusion. Le moment venu, il monte dans son planeur avec tous ses camarades avant de prendre leur envol, tracté par des avions. Lorsque soudainement, il y eut un bruit fort et le planeur a fait une puissante embardée et a commencé à chuter. Le planeur a atterri avec une secousse vers l’avant puis il a dérapé en faisant du bruit et s’est arrêté. Il pensait qu’il était arrivé à son objectif, il a pris son arme à toute vitesse et c’est préparé à sortir du planeur lorsque le Lieutenant Smythe, officier commandant en chef du planeur leur indiqua que le câble de remorquage s’était cassé, les obligeant à faire un atterrissage forcé. Ils étaient toujours en Angleterre sur l’aérodrome d’Odiham. Ils purent repartir en fin d’après-midi et atterrirent aux alentours de 21 heures, proche du village de Ranville.
Le 8 juin, le 9ème  Bataillon prend position autour du Château St. Côme. Le château était un élément dominant le village de Ranville et les ponts sur le canal de Caen et l’Orne situés en contrebas. Il était impératif que ce terrain reste aux mains des Alliés et les Allemands se battraient durement pour le leur prendre. Le 10 juin, Geoffrey fait partie d’une patrouille de 6 hommes commandée par le Sergent Woodcraft qui sont envoyés en direction du château pour s’assurer qu’il était inoccupé. Ils se sont déplacés à travers le couvert des bois voisins jusqu’à ce qu’ils atteignent le château et ses écuries environnantes et ont commencé à fouiller le secteur. Après avoir trouvé le château sans ennemi, Geoffrey et le caporal Jack Watkins se sont déplacés vers la zone à l’arrière des écuries et aperçurent une patrouille allemande, qui leur tira dessus avec une mitrailleuse légère, blessant Geoffrey aux jambes. Il pouvait toujours marcher, il put rejoindre sa position initiale et fut soigné au poste de secours avant d’être envoyé en arrière pour être évacué et est suis retourné en Angleterre.
Après l’hôpital et la convalescence, il repartit au camp de Bulford où il attendit le retour du bataillon à la fin du mois d’août.

Je me suis dit : "Je suis coincé ici." Je m’attendais à ce qu’à tout moment ils soient tout près de la porte et qu’ils tirent directement par l’ouverture sur le sol où j’étais couché.
Geoffrey Pattinson
À propos de sa blessure