Le chemin de la mémoire

Un « chemin de la mémoire » de Merville à la Batterie 


(OUEST-FRANCE)

Gordon Newton, surnommé « le patriarche » des vétérans aura une rue à son nom prochainement.

Le Comité de débarquement a lancé une série de quarante photographies accrochées aux candélabres
qui jalonnent l’avenue Alexandre de Lavergne, à partir de la mairie jusqu’au site de la Batterie. Parmi ces
portraits des vétérans du 9e Bataillon de parachutiste, on y trouve ceux qui ont libéré la commune :
John Pooley, du  commando n°3, deux portraits de la Brigade Piron, deux portraits du 45e Commando,
ainsi que celui de Jules Legrix, Francevillais enrôlé dans le service du travail obligatoire qui a œuvré sur
le site à l’époque. Devant la mairie, c’est le portrait de Gordon Newton, décédé le 30 septembre et dont
une rue portera son nom prochainement le 4 juin.

Pascaline Dagorn, directrice du musée, a dû faire un choix cornélien pour extraire ces quarante portraits
sur la liste des 90 qu’elle a connu depuis les cérémonies du 50e anniversaire du Débarquement.
Ce « chemin de la mémoire et de la reconnaissance » est en place jusqu’au mois de novembre.
On le retrouvera tous les ans, jusqu’au 80e anniversaire, du mois d’avril au mois de novembre sur cette
« voie de la liberté » locale.